Nos Conseils

Les 4 objectifs nutritionnels selon les centres C4V, espace n°1 à Paris, 100% bien être,  sont :

La sélection du produit le mieux adapté à votre animal, à son profil, à ses besoins et à ses goûts ;

Construire et entretenir l’organisme de votre animal et lui fournir l’énergie dont il a besoin.
Acides aminés, minéraux, oligo-éléments, vitamines et acides gras répondent aux besoins nutritionnels minimum pour construire et entretenir l’organisme. Les lipides et glucides sont les principales sources d’énergie pour le chien. Le chat, quant à lui, est également dépendant des protéines pour son métabolisme énergétique ;

Nourrir et prévenir : certains nutriments sont intégrés dans la ration (antioxydants, pré biotiques, fibres, acides gras essentiels, etc), en prévention de risques tels que les affections rénales, les troubles digestifs, ou les effets du vieillissement ;

Nourrir et soigner : afin de favoriser la guérison de certaines maladies, des nutriments très spécifiques vont être inclus, d’autres vont être limités dans l’aliment pour intervenir dans les processus thérapeutiques et de convalescence.
C4V a sélectionné pour vous des garderies pour des séjours de plus longue durée.

Poussé par la recherche vétérinaire et scientifique, le concept traditionnel de la Nutrition, à savoir, construire, entretenir l’organisme et lui fournir de l’énergie, a évolué pour intégrer progressivement des dimensions préventives, et sous certaines conditions, curatives. C’est la naissance de la nutrition santé, dont les centres C4V sont les ambassadeurs.

Faire une transition alimentaire pour tout changement d’aliment:

La flore intestinale de nos compagnons étant plus restreinte que celle de l’homme, tout changement d’aliment doit se faire de manière progressive afin de permettre à leur système digestif de s’adapter. Un changement trop brutal peut provoquer des perturbations digestives et des diarrhées..

Le programme de transition que C4V Shop vous conseille :.
Jour 1,2 et 3 : ¾ aliments habituels + ¼ nouvel aliment
Jour 4,5 et 6 : ½ aliments habituels + ½ nouvel aliment
Jour 7,8 et 9 : ¼ aliments habituels + ¾ nouvel aliment
Jour 10 : 100% du nouvel aliment

Race, âge, stérilisation et mode de vie à prendre en compte pour bien le nourrir.

Durant toute sa vie, un chat traverse des cycles naturels à l’origine de nombreux changements dans son organisme. Pour qu’il garde santé et vitalité durant ces périodes, sa nutrition doit être parfaitement en phase avec son mode de vie et ses particularités.

Selon sa race.
Chez certaines races, les besoins nutritionnels sont aussi différents que leur constitution et leur apparence. Entre un Maine Coon de 10kg au poil mi long à la mâchoire puissante, un siamois actif tout en muscles au poil court, un persan brachycéphale aux poils longs, les besoins nutritionnels n’impliquent pas la même réponse nutrition santé. Ainsi, par exemple, le siamois aura besoin d’une alimentation très énergétique pour maintenir son poids de forme alors que le persan doit pouvoir bénéficier d’une alimentation dont la forme est adaptée à ses mâchoires, et de nutriments contribuant à la bonne santé de son poil.

Selon son âge
La longévité moyenne du chat est de 14 ans mais les chats de plus de 20 ans ne sont pas rares. De meilleurs soins et une alimentation nutrition santé adaptée peuvent contribuer à la qualité et à l’allongement de l’espérance de vie du chat. Le vieillissement s’accompagne en effet d’une diminution des défenses immunitaires, des facultés d’assimilation et d’une perte d’appétit. La mastication devient plus difficile. L’organisme peut être alors aidé par une réponse nutrition santé adaptée au chat âgé. Elle présentera entre autres une texture plus souple, un enrichissement en vitamines et une appétence renforcée.

Selon son mode de vie


Il vit à l’intérieur
: un chat qui ne sort pas passe le plus clair de son temps à dormir, manger et se toiletter. Il est indispensable de fixer la quantité à distribuer quotidiennement. En parallèle, choisir un aliment nutrition santé de densité énergétique modérée est une clé pour la prévention de l’embonpoint. Ce, d’autant plus que la vie à l’intérieur va souvent de pair avec la stérilisation. Son poids peut augmenter de 30% dans les mois qui suivent la stérilisation. A l’intérieur, la température est ambiante et l’éclairage artificiel tout au long de l’année. Ces 2 facteurs favorisent une mue permanente. Or, un chat d’intérieur consacre environ 30% de son temps de veille à lécher son pelage. Les poils qu’il ingère sont ensuite éliminés par voie intestinale mais cette activité de toilettage représente un risque important de formation de boules de poils dans le tube digestif. L’élimination naturelle de ces poils va être facilitée en stimulant le transit intestinal avec un aliment nutrition santé enrichi en fibres non fermentescibles.

Il vit plutôt dehors : un chat sortant régulièrement a des besoins énergétiques supérieurs. Environ 70 kcal/kg/jour. Ce besoin augmente en fonction du temps passé à l’extérieur, de l’étendue du territoire auquel il a accès, et de l’amplitude des variations climatiques au cours de l’année. Il est davantage exposé à des bagarres avec ses congénères, agents infectieux, parasites et doit pouvoir compter sur ses défenses naturelles. Un aliment nutrition santé pour chat d’extérieur garantit un apport suffisant en énergie et le renfort des défenses naturelles.

Comment appliquer une pipette spot on à son chien ou à sont chat ?

Les pipettes spot on (contre les puces, les tiques, les agents de gale…) sont le mode de traitement antiparasitaire le plus fréquemment usité chez nos animaux de compagnie.

Certains traitements dermatologiques s’appliquent également de la même manière.

Si cette méthode est très efficace, encore faut-il correctement l’appliquer.

Tout d’abord, sachez que ces pipettes doivent, en règle générale, être appliquées toutes les deux, trois, ou quatre semaines, cela dépend du produit et de la visée thérapeutique. Référez vous aux conseils avisés de votre vétérinaire.

Sachez ensuite que ces pipettes ne doivent pas être appliquées dans les 48h avant ou après un bain, car le bain modifie la capacité d’absorption du derme du principe actif de l’antiparasitaire. Les traitements resteront par contre efficaces si votre chien prend un bain ou saute à l’eau entre deux applications classiques mensuelles.

Sachez également que certaines de ces pipettes ne sont pas adaptées aux tout jeunes animaux (âgés de moins de 4-5 mois). Demandez donc conseil à votre vétérinaire!

Enfin, sachez aussi que les pipettes pour chiens et chats ne sont pas interchangeables. Certaines pipettes pour chiens peuvent se révéler extrêmement toxiques pour les chats.

Ces pipettes se présentent généralement avec un petit bouchon, ou avec un embout à casser : le principe général d’application reste le même.

  1. Sortez la pipette de son emballage en prenant soin de noter la date d’application du jour sur l’emballage, ce qui vous fera un mémo pour l’application suivante
  2. En tenant la pipette à la verticale, percez l’embout grâce au bouchon (Advantix, Advantage, Advocate, …) ou cassez ce même embout (Frontline, Frontline Combo, Duowin, …)
  3. Maintenez l’animal debout et appliquez le produit directement sur la peau au centre d’une raie de poils

pipette antiparasitaire

Pour les chats et les petits chiens de moins de 10kg, on applique le produit au niveau du cou, entre les épaules.
Pour les grands chiens, il est souvent conseillé de répartir le produit en 4 points en partant de la base du cou jusqu’à la base de la queue.